Painting workshop. Cotonou, Benin.

En compagnie du musicien Segun Ola et son West African Circus, petit workshop de peinture avec les enfants de Cadjehoun.

A Cotonou, au Bénin,  une vingtaine d’enfants des rues participent chaque semaine à un atelier de cirque. Acrobaties, jonglage, chants, chaque atelier dure une journée et est encadré par des professionnels, des « circassiens » comme on les appelle. En dehors de ces séances, les jeunes ont chaque semaine des cours de français. C’est une initiative d’un artiste nigérian, Segun Olabisi, qui a connu la rue et s’en est sorti en faisant le saltimbanque. Une façon de les extirper du quotidien de la rue et de leur donner une perspective à travers les arts du cirque.
J’ai eu la chance et le bonheur d’animer un atelier en compagnie de Segun Ola et ses jeunes protégés. Le résultat fut surprenant tant par la maîtrise et l’imagination de certains jeunes.
Quelques images de ces moments de partage.

Un grand merci à Segun et aux enfants !

FOCUS sur l’artiste SEGUN OLA :

En 2016, Segun Sort son album intulé Life school » :

« Cet album est dédié à l’enfance que je n’ai pas eue, l’enfance où j’étais déjà adulte, où j’étais mes propres parents, où j’ai reçu une éducation dans la rue avec des hauts et des bas, avec des gens biens et, d’autres, méchants … ».

« ’’Life school’’ est l’histoire d’un enfant que sa mère a réveillé à 3 heures du matin pour lui parler de la vie » (…) « Cet album raconte ce que j’ai encaissé de la vie ». En outre, l’artiste annonce le concept du ’’Going to the street school’’ comme l’ayant conduit à donner le titre ’’Life school’’ à ce deuxième album, lui qui a longtemps vécu dans la rue : « La vie est une école où l’on apprend tous les jours ; sur la route, on apprend mieux à utiliser nos diplômes », dit-il, avant de renchérir : « ’’Life school’’ est l’histoire d’un enfant appelé par sa mère à donner, à enseigner, à partager l’amour qui reste un processus perpétuel pour partager des connaissances ».

Comportant 12 titres chantés en yoruba, en français et en anglais, puis en d’autres langues maternelles d’Afrique de l’Ouest comme le fongbé, l’éwé, l’ashanti, le dioula, le moré et le ouolof, sur le rythme de l’Afro-beat, ’’Life school’’, résultat de 10 années de travail, s’est défini par Segun Ola comme un « album multiculturel », du fait qu’il y a fait intervenir, sur 7 morceaux, plusieurs artistes et des groupes émanant de divers pays : le Bénin, le Togo, le Ghana, le Nigeria, le Burkina Faso, la France, la Belgique et l’Allemagne.

Entretien avec Segun Ola

Rencontre avec Segun Ola

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s