Grande est la puissance du rire – Correspondance Yuksel Arslan / Philippe Krebs

LIRE LA CORRESPONDANCE ARSLAN / KREBS :
GRANDE ET TERRIBLE EST LA PUISSANCE DU RIRE

01

Artiste turc, venu à Paris en 1960, sur l’invitation d’André Breton et de Raymond Cordier, Yüksel Arslan a mis sa bibliothèque en images. Il a traduit picturalement ses émotions de lecteur et de penseur autodidacte. Il a ainsi dessiné une série de cent vingt-six planches, où figurent ses auteurs fétiches, ses phares, et tous ceux qu’il appelle ses  » influences « . Arslan n’est cependant ni un illustrateur ni un portraitiste. C’est plutôt un scribe-peintre dans la tradition du rébus, de l’almanach ou du plus savant codex. Une sorte de poète-artisan : il fabrique lui-même ses couleurs avec des terres d’ocre, du blanc d’œuf, de la graisse, du miel, de l’urine… Cela donne à ses planches de faux airs de papyrus, et leur tonalité rappelle curieusement celle d’anciens billets de banque. Mais ici les faces sont grimaçantes ou rigolardes et les architectures font place à des forêts phalliques. Tous ces grands hommes semblent sortis d’un étonnant Panthéon oriental : même Descartes a des yeux d’icône

ARTURE, mode d’emploi (matériaux employés par l’artiste) :

terres (ocres), miel, blanc d’oeuf, graisse, moëlle, urine, sang, savon rapé, jus d’herbe, tabac, thé,…

02030405060708

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s