L’Association des jeunes de Keur Gondé

Le Sénégal se développe vitesse grand V. Nouvelle autoroute. Nouveau stade. Nouvel aéroport.
Le Sénégal se développe et le grand écart entre la modernisation et le fruit de traditions séculaires continue à se creuser. D’un côté des villages où l’enjeu est de former la jeunesse pour l’inscrire dans un futur aux formes mouvantes. Et de l’autre une modernité technologique toujours plus rapide. Se pose la question, de quel train prendre en marche ?
A Keur Gondé, le pari est double, voire triple…
Il faut former la jeunesse, l’éduquer, la scolariser.
Dans le même temps, il est nécessaire d’intégrer les outils informatiques au village.
Et enfin, inscrire le village dans la modernité tout en conservant sa richesse et sa force issues de la tradition.
En résumé, comment ne pas fondre et voir ses racines disparaître dans un présent où le ciment remplace progressivement la terre, et les téléphones portable font oublier les veillées et les palabres d’antan. Là où une grande partie de l’occident a déjà perdu le contact d’une part de son humanité, les yeux rivés vers les écrans, la tête penchée en avant. Les transports en commun ressemblent aujourd’hui à cela…

Nous allons ici vous raconter l’histoire de cet échange et de l’exposition croisée France/Sénégal (Les Vans/Keur Gondé).

A suivre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s